Toute l'actu en bref

Les nouvelles collectes mixtes de matériel en plastique pourraient remettre en cause le recyclage du PET (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les collectes mixtes de matières plastiques ne sont pas la panacée en matière de recyclage. Mieux vaut séparer les bouteilles PET des autres contenants. La Confédération a émis des recommandations. Mais il faudrait aller plus loin.

Le Conseil des Etats a exigé un rapport sur les mesures à prendre pour préserver la qualité de la filière suisse du PET. Il a adopté par 22 voix contre 12 un postulat de Robert Cramer.

L'écologiste genevois Robert Cramer s'est inquiété du lancement récent par des entreprises privées, des cantons et des communes de collectes mixtes. Celles-ci s'opèrent via des sacs payants à remplir avec les matières plastiques les plus diverses provenant des ménages.

Or les expériences déjà faites à l'étranger montrent qu'environ 70% de ces emballages en plastique ne peuvent pas être recyclés moyennant des coûts raisonnables et sont envoyés dans des usines d'incinération. Ce sont d'ailleurs les entreprises qui brûlent le plastique pour en faire du ciment qui ne veulent pas que l'on se penche sur la question, a relevé Robert Cramer.

Conseil fédéral réticent

La Confédération mise sur des collectes séparées. Elle a émis des recommandations à l'intention des cantons et des communes pour éviter que le recyclage des bouteilles en PET ne soit compromis. La collecte de bouteilles en polyéthylène (pour le shampoing par exemple) introduite dans le commerce en gros est jugée judicieuse.

Pour ce qui est des autres collectes de matières plastiques provenant des ménages, la Confédération recommande de garantir la transparence des cycles des matériaux et des flux financiers. Vu notamment l'efficacité actuelle de taux de recyclage du PET (plus de 80%), le Conseil fédéral ne juge pas nécessaire d'adopter des mesures de régulation. L'économie devrait en outre disposer d'une marge de manoeuvre aussi étendue que possible.

ATS

 Toute l'actu en bref