Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dès que les conditions météorologiques s'améliorent, le flux des migrants qui traversent la Méditerranée s'intensifie, selon le Secrétariat d'Etat aux Migrations (image symbolique).

KEYSTONE/EPA/THIBAULT VANDERMERSCH

(sda-ats)

Au premier trimestre 2017, 4731 demandes d'asile ont été déposées en Suisse, soit 57% de moins que la même période en 2016. Mais en mars, 1636 demandes ont été enregistrées, une augmentation de 8,6% par rapport à février.

Malgré la baisse sur trois mois, l'évolution de la situation dans les régions en conflit et sur les routes migratoires reste incertaine, note jeudi le Secrétariat d'Etat aux Migrations (SEM). De plus, au printemps, les nouvelles demandes augmentent systématiquement, rappelle le SEM. Les personnes qui ont rejoint l'Italie en janvier et en février étaient plus nombreuses que les années précédentes.

En mars, 308 demandes ont été déposées par des personnes d'Erythrée. Il représente le principal pays de provenance des requérants, suivent la Syrie (145), la Guinée (114), l'Afghanistan (100) et l'Irak (97).

702 départs

Le SEM a traité 2588 demandes en première instance en mars. Parmi elles, 572 ont abouti à une décision de non-entrée en matière, 604 à l'octroi de l'asile et 752 à l'admission provisoire.

Pour le même mois, 702 personnes ont quitté la Suisse ou ont été rapatriées. Notre pays a demandé la prise en charge de 803 requérants à d'autres Etats Dublin et 247 ont été transférés dans l'Etat compétent. La Suisse a reçu 503 demandes de prise en charge émanant d'autres Etats Dublin.

Dans le cadre du nouveau contingent de 2000 personnes particulièrement vulnérables que la Suisse compte accueillir dans les deux prochaines années, 29 sont arrivées en Suisse en mars. Dans le cadre du programme de relocalisation mis en place par l'UE, 181 personnes sont venues en Suisse en provenance de Grèce ou d'Italie. Depuis l'introduction de ce programme pour soulager ces deux pays, la Suisse a accueilli 730 personnes.

ATS