Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les jeunes accordent eux aussi davantage de confiance aux médias de qualité établis, comme la NZZ, qu'aux nouvelles marques numériques (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Les reproches de "Fake News" et de "presse mensongère" ont la cote, aussi en Suisse. L'étude MediaBrands 2017 publiée vendredi les contredit. Les médias helvétiques jouissent, selon elle, d'une grande crédibilité. Et celle-ci reste "étonnamment stable".

Dans les sondages MediaBrands effectués entre 2014 et 2017, la crédibilité moyenne des médias pris en compte atteint chaque année environ 4,5 sur 6 (6 étant la note attestant de la plus grande crédibilité), selon des chiffres transmis à l'ats par l'entreprise Publicom, à l'origine de l'étude.

Le média inspirant le plus confiance depuis 2014, est la NZZ. Sa note reste stable, juste au-dessus de 5.

Les médias romands ne sont pris en compte que depuis 2016. Pour la seconde année consécutive, c'est la chaîne de radio La Première de la RTS qui emmène le classement. Sa note se situe au même niveau que celle de la NZZ.

Mauvaises notes pour les médias sociaux

Parmi les médias tessinois, inclus pour la première fois dans MediaBrands cette année, c'est la Rete Uno, la première chaîne de radio de la RSI, qui se classe en tête avec une note de 5.

"La confiance du public dans les médias qu'il utilise est étonnamment stable", constate Publicom dans un communiqué. Il existe toutefois de grandes différences entre les marques et les types de médias.

Ainsi, les Suisses jugent la presse de boulevard et les médias sociaux comme étant nettement moins crédibles que les journaux régionaux payants et les chaînes de radio et télévision publiques. Les personnes interrogées attribuent aux médias sociaux une note se situant peu au-dessus de 3.

Les jeunes font confiance aux médias établis

L'étude révèle par ailleurs un résultat surprenant: la confiance accordée à certains médias plutôt qu'à d'autres ne dépend pas de l'âge des interrogés. Ainsi, la jeune génération donne une plus grande crédibilité aux médias de qualité établis qu'aux nouvelles marques numériques.

Le sondage représentatif a été effectué entre avril et mai auprès de presque 5100 personnes âgées entre 15 et 79 ans. Au total, 180 médiamarques nationales et régionales des domaine de la presse, radio, télévision et en ligne ont été prises en compte.

Publicom effectue l'étude MediaBrands depuis 2013. Elle vise une compréhension qualitative des médiamarques helvétiques.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS