Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Métamorphose préoccupante de l’équipe nationale

Le défenseur suisse Valon Behrami (à gauche) a joué de malchance contre le Japon.

L’équipe nationale suisse de football a vécu une déconvenue lors du «Tournoi des continents» mardi en Autriche. Après avoir mené 2 à 0, l’équipe s’est finalement inclinée par 4 à 3 contre le Japon.

Pour l’entraîneur Köbi Kuhn, l’effondrement complet de son équipe est un enseignement. Il faut maintenant analyser les erreurs.

Alors qu'elle paraissait repartie sur un chemin victorieux, la Suisse a subi un coup d'arrêt cinglant dans sa préparation pour l'EURO 2008. La troupe de Köbi Kuhn a en effet mordu la poussière 4-3 contre le Japon à Klagenfurt, alors qu'elle menait 2-0 à la mi-temps et livrait une copie presque parfaite.

Le splendide Wörthersee Stadion, garni mardi soir de 19’500 spectateurs, était le théâtre idéal pour que la Suisse trouve enfin ce qu'elle cherche depuis la fin de la Coupe du monde 2006: la constance. Au vu de la première mi-temps, on pouvait espérer qu'elle y était parvenue, tant elle assumait à merveille son rôle de favorite et semblait supérieure à un Japon mal réveillé.

Histoire de penalties

Tantôt portée vers l'avant, tantôt gérant la possession du cuir ou tantôt procédant par contres, la troupe de Köbi Kuhn misait sur la continuité des matches contre l'Argentine et les Pays-Bas, aussi bien au niveau des intentions que de la rigueur tactique.

La fougue de Vonlanthen et les jaillissements de Magnin laissaient augurer du meilleur. Ce fut d'ailleurs le capitaine vaudois qui ouvrit la marque d'un coup-franc déposé dans la lucarne après une combinaison avec Inler.

Le reste fut avant tout une affaire de penalty et de mauvais sort s'acharnant sur le défenseur de la Lazio Behrami. Le 2-0 signé Nkufo faisait suite à une faute de main de Tanaka. Le 2-1 transformé par Nakamura découlait d'une faute de Behrami sur Matsui.

Le défenseur de la Lazio perdait ensuite son duel de la tête avec Maki pour le 2-2, avant d'accrocher ce dernier et d'obliger l'arbitre à signaler le point de penalty pour la troisième fois de la soirée. Un pensum dont se chargeait à nouveau le joueur du Celtic Glasgow, Nakamura.

L'égalisation de Djourou à la 80e sur un corner botté par Yakin n'allait pas permettre aux Helvètes de sortir complètement la tête de l'eau. Battus en vivacité et surtout en envie sur la fin de match, les hommes de Kuhn pliaient une quatrième fois, dans les arrêts de jeu, sur un but de Yano.

Manque de concentration

Alors qu'elle avait visiblement toutes les cartes en mains pour passer une soirée tranquille, la Suisse retombait une fois de plus dans ses travers, se montrant incapable de rester concentrée 90 minutes durant. Et ce malgré les bonnes prestations d'un Inler toujours plus convaincant et d'un duo Senderos-Von Bergen qui semblait bien fonctionner avant que toute l'équipe - eux y compris – ne prenne l'eau.

Diego Benaglio, titulaire dans la cage helvétique, ne pouvait assurément rien sur les buts nippons. Il se fit surtout remarquer sur trois interventions: deux grands arrêts et une sortie hasardeuse. Le portier de Nacional se fit presque héros à la 92e, en détournant une énorme frappe qui était, malheureusement pour lui et la Suisse, reprise victorieusement par Yano.

En définitive, si la Suisse a entraperçu le fameux bon chemin qu'elle vante sans cesse, elle s'est permis le luxe de faire une pause sur le bas-côté, stoppant net sa progression. Cette défaite contre le Japon peut être lourde de conséquences pour une équipe nationale finalement pas tout à fait sortie d'affaire.

Pour l’heure, Köbi Kuhn ne désigne pas de coupable. «Je dois en premier lieur féliciter l’adversaire, a déclaré l’entraîneur. Après la pause, le Japon a très bien réagi. Et là, il y a eu un basculement psychologique qui nous a fait perdre une partie de notre confiance. Je ne veux pour l'instant pas critiquer mes joueurs. Je dois analyser ce qu'il s'est passé et en discuter avec eux.»

swissinfo et les agences

Faits

Suisse-Japon 3:4
11ème minute Magnin 1:0, 13ème Nkufo 2:0, 53ème Nakamura 2:1 (Penalty), 67ème Maki 2:2, 78ème Nakamura (Penalty), 2:3, 80ème Djourou 3:3, 92ème Yano 3:4
Classement final du Tournoi des continents (2 matches): 1er Japon, 2ème Chili, 3ème Suisse, 4ème Autriche.

Fin de l'infobox

Euro 2008

L'Euro 2008 aura lieu du 7 au 29 juin en Suisse et en Autriche.

Sur 31 matches, 15 seront joués en Suisse et 16 en Autriche, avec la finale à Vienne.

Un total de 1,05 million de billets ont été émis.

Jusqu'à 5,4 millions de spectateurs sont attendus en Suisse, dont 1,4 million provenant de l'étranger.

2500 journalistes commenteront les matches.

Le coût total est estimé à 182,1 millions de francs. La contribution de la Confédération se monte à 82,8 millions.

Fin de l'infobox


Liens

×