Navigation

Piètres perspectives pour l'économie suisse en 2021, selon le KOF

Les indicateurs des industries chimique et pharmaceutique, le secteur du plastique, du métal et l'industrie agroalimentaire n'ont pas été ébranlés par la crise et sont inchangés. (archives) KEYSTONE/AP/John Cairns sda-ats
Ce contenu a été publié le 30 décembre 2020 - 10:18
(Keystone-ATS)

Zurich (awp) - L'économie suisse devrait encore souffrir de la crise pandémique en début d'année prochaine, d'après le Centre de recherches conjoncturelles KOF. L'institut a toutefois établi son baromètre au-dessus des prévisions des analystes en fin d'année.

Le baromètre conjoncturel KOF atteint 104,3 points en décembre, soit 0,6 point de plus qu'en novembre, d'après un communiqué publié mercredi.

Les économistes sondés par AWP prévoyaient pourtant un baromètre conjoncturel largement inférieur en décembre, l'évaluant entre 101,0 et 102,0 points.

Cette légère progression s'explique par de bons indicateurs dans le secteur industriel (machines, voitures) et dans la consommation privée. Le secteur des services financiers et de l'assurance offre également des signes encourageants, alors que la demande étrangère reste en berne.

La production de matières premières comme le bois, le verre ou la pierre s'inscrit en recul. Les indicateurs des industries chimique et pharmaceutique, le secteur du plastique, du métal et l'industrie agroalimentaire n'ont pas été ébranlés par la crise et sont inchangés, à en croire l'institut de l'EPF de Zurich.

Le fort déclin enregistré par l'économie suisse au printemps a bien été compensé par la reprise estivale. Le baromètre a dépassé en août sa moyenne à long terme, un seuil qu'il est parvenu à maintenir au cours de la deuxième moitié de l'année.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.