Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hubert Froidevaux (à gauche), membre de Plonk et Replonk, et le maire de Porrentruy (JU) Claude Arnauld Fueg signent le protocole d'accord entre la ville et le collectif.

ats-Stéphane Hofmann

(sda-ats)

Le collectif artistique Plonk et Replonk débarque à Porrentruy (JU). Avec le soutien des autorités bruntrutaines, les maîtres des images décalées et des montages absurdes vont créer une exposition permanente dédiée à leurs oeuvres.

Le protocole d'accord qui scelle ce projet a été signé jeudi dans la cité des Princes-Evêques. L'ambition est de pouvoir ouvrir ce lieu d'une surface de 70 m2 au public cet été, en partenariat avec le Musée de l'Hôtel-Dieu qui sera en charge de l'accueil.

"On pensait depuis longtemps faire un petit musée", a expliqué Hubert Froidevaux, l'un des trois membres du collectif. Si Plonk et Replonk ouvre un musée à Porrentruy, il continuera toutefois à travailler à La Chaux-de-Fonds. "Nous ne quittons pas le Haut", a ajouté l'artiste qui estime cependant n'avoir pas ressenti un véritable intérêt de la Métropole horlogère pour son projet.

Le Conseil municipal de Porrentruy avait contacté le collectif formé des frères Hubert et Jacques Froidevaux et de Miguel Angel Morales après avoir appris qu'il était à la recherche d'un lieu pour abriter une exposition permanente. D'entente avec les graphistes, il leur a mis à disposition les anciens locaux de Jura Tourisme.

Durée de cinq ans

La convention de collaboration porte sur une durée de cinq ans. La municipalité de Porrentruy octroie un soutien financier de 50'000 francs pour les travaux d'aménagement et de mise en scène des lieux. Elle assumera aussi le loyer et les charges. Le collectif versera lui des fonds privés à hauteur de 50'000 francs.

Plonk et Replonk s'engage à mettre sur pied l'espace d'exposition permanente, mais également de renouveler un espace d'exposition temporaire qui suivra l'actualité artistique du collectif. L'endroit doit permettre aux visiteurs de se plonger dans l'univers iconoclaste des Chaux-de-Fonniers.

Offre culturelle

"On est sûr que Plonk et Replonk vont attirer du monde", a affirmé le maire de Porrentruy Pierre-Arnauld Fueg. La commune espère avec cette nouvelle offre culturelle accueillir des visiteurs des cantons voisins, mais également au-delà des frontières.

Le chef-lieu ajoulot y voit ainsi un "trait d'union" entre Paris, où les artistes ont acquis une notoriété, et Porrentruy, la ville suisse la plus proche de Paris avec le TGV.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS