Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des scientifiques turcs s’opposent au barrage d‘Ilisu

Des spécialistes de l’Université du Bosphore à Istanbul ont appelé le gouvernement turc à renoncer à la construction de ce barrage très contesté en inondant des trésors naturels et historiques d’importance mondiale de la vallée du Tigre.

Selon le quotidien Radical de vendredi, 111 scientifiques de l’une des meilleures universités turques ont écrit une lettre au gouvernement afin qu’il renonce à la création d’un grand lac de 300 km2.

Le mois dernier, Ankara avait annoncé qu’il maintenait son projet et qu’il avait trouvé de nouveaux bailleurs de fonds après que l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche ont retiré leur garantie en juillet dernier.

De nombreux défenseurs turcs et étrangers du patrimoine font pression depuis des années pour empêcher la submersion des trésors archéologiques de la ville de Hasankeyf ainsi que de villages peuplés de plus de 10'000 personnes.

Le projet d’aménagement nécessite la construction d’un mur de 1820 mètres de longueur et de 135 mètres de hauteur. Son objectif est de produire de l’énergie mais aussi à améliorer l’irrigation des zones agricoles.

swissinfo.ch et les agences

(swissinfo.ch)


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse