Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La santé maternelle et infantile comme combat

A l'issue d'une réunion à Berne vendredi et samedi, vingt-quatre présidentes de parlement du monde entier ont signé une initiative visant notamment la réduction de la mortalité néonatale. Baptisé «Initiative de Berne pour une action parlementaire mondiale en faveur de la santé maternelle et infantile», le document se concentre sur les Objectifs du Millénaire des Nations Unies 4 et 5.

«Ces deux objectifs sont ceux où il y a eu le moins de progrès depuis le lancement du plan de développement de l'ONU», indique la présidente du Conseil national (Chambre basse) Pascale Bruderer.

Or, ces deux points concernent justement «des domaines où les parlementaires ont des possibilités de faire avancer les choses», selon la socialiste argovienne. L'enjeu des parlementaires mondiaux est de combler les lacunes législatives en matière de santé maternelle et infantile, «pour que chaque membre de la société ait accès à la santé».

Les politiciennes réunies dans la ville fédérale ont dressé une liste de propositions à mettre en oeuvre. Au nombre de celles-ci figurent le témoignage devant des parlementaires de femmes et d'enfants en difficulté. But de ces audiences: la sensibilisation des députés et le déblocage de crédits.

La sixième Conférence des présidentes de parlement de l'Union interparlementaire (UIP) s'est déroulée au Palais fédéral. Le rapport issu de la réunion sera présenté le 21 juillet par la présidente du Conseil des Etats (Chambre haute) Erika Forster-Vannini dans le cadre de la 3e Conférence des présidents de parlement, qui s'ouvre lundi à Genève.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×