Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les CFF doivent investir encore des milliards

Afin de maintenir leur infrastructure en bon état, les Chemins de fer fédéraux (CFF) devront faire des investissements supplémentaires ces prochaines années. Des investissements en miliards, ce qui requiert des solutions innovantes, estime le président des CFF Ulrich Gygi.

Les Suisses se déplaçant de plus en plus en train, le président du conseil d’administration des CFF a expliqué vendredi qu’il faut engager d’importants moyens supplémentaires pour garantir la qualité et la sécurité du réseau helvétique.

Selon Ulrich Gygi, le prix des voyages en train augmentera inévitablement. Le président des CFF refuse toutefois une hausse brutale et appelle de ses voeux une majoration régulière et modérée du coût des billets. Il estime que l'augmentation de 5 à 10% évoquée par la Confédération à titre de contribution aux coûts d'infrastructure, pourrait pousser les usagers à se replier sur les transports en voiture

Pour financer ce surcoût, M. Gygi estime que les CFF doivent également augmenter leur productivité et la Confédération devra trouver de nouvelles sources de financement. Et de lancer un appel pour que des «solutions innovantes» soient trouvées.

Ulrich Gygi invite par exemple le monde économique à se demander si une flexibilité accrue des horaires de travail ne serait pas opportune pour rééquilibrer le taux d'occupation des trains. «Une telle solution permettrait aux CFF d'économiser plusieurs milliards de francs», selon lui.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×