Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pour resserrer les liens avec l’Italie

Johann Schneider-Ammann (à gauche) avec Paolo Romani.

(Keystone)

C'est à Rome que Johann Schneider-Ammann a fait jeudi son baptême du feu à l'étranger. Le nouveau ministre de l'Economie y a rencontré son homologue italien Paolo Romani. L'entretien a porté sur les relations économiques entre les deux pays.

Les deux hommes sont tombés d'accord sur la nécessité de continuer à renforcer la coopération transfrontalière. MM. Schneider-Ammann et Romani prônent notamment l'élaboration de propositions concrètes pour faciliter les échanges et les investissements.

Les deux ministres ont par ailleurs approfondi des projets de collaboration dans des secteurs tels que les bio- et nanotechnologies. Ils ont aussi abordé le thème de l'Expo universelle de 2015 à Milan, qui pourrait donner lieu à des collaborations commerciales, tout particulièrement intéressantes pour le Tessin.

Même si le différend fiscal Suisse-Italie n'est ni du ressort de M. Schneider-Ammann ni de celui de M. Romani, les deux politiciens ont évoqué ce dossier épineux. Le ministre suisse a rappelé la position de Berne à son homologue.

Par ailleurs, le rencontre a été l’occasion d’annoncer que le gazoduc Transitgas, qui fournit du gaz d'Europe du Nord vers l'Italie via la Suisse, recommencera à fonctionner d'ici décembre. Cette conduite était interrompue depuis juillet à la suite d'éboulements près de Guttannen, dans les Alpes bernoises.

Le ministre italien a remercié la Suisse pour avoir trouvé «une solution transitoire» garantissant l'approvisionnement de la Péninsule en gaz. Pour une solution définitive, il faudra attendre l'année prochaine, «mais les travaux s'accélèrent», a-t-il ajouté.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.