Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'attaque chimique à Khan Cheikhoune avait fait 87 morts, dont une trentaine d'enfants (archives).

KEYSTONE/AP Edlib Media Center/UNCREDITED

(sda-ats)

Les forces du président syrien Bachar al-Assad possèdent encore plusieurs tonnes d'armes chimiques, a affirmé mercredi un haut responsable israélien. Il y a deux semaines, une attaque chimique a tué près de 90 personnes dans le village syrien de Khan Cheikhoune.

Israël, au côté de nombreux pays, impute l'attaque à l'armée syrienne. Le ministre français des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a annoncé mercredi que les services de renseignements français avaient la preuve de l'implication du régime syrien.

Le directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a le même jour conclu de manière "irréfutable" à l'utilisation de gaz sarin ou d'une substance similaire dans l'attaque du 4 avril dernier à Khan Cheikhoune.

Un haut responsable de l'armée israélienne a indiqué à des journalistes israéliens que "quelques tonnes d'armes chimiques" restaient en la possession des forces du président Assad, a confirmé à Reuters un porte-parole israélien. Des médias locaux précisent que jusqu'à trois tonnes d'armes chimiques seraient détenues par Damas.

Selon un accord conclu en 2013 sous l'égide de la Russie et des Etats-Unis, la Syrie avait accepté de détruire toutes ses armes chimiques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS