Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

A l'occasion de la Journée internationale contre le bruit mercredi, les experts mettent en garde contre ses effets sur la santé. En Suisse, le trafic routier est la principale source de nuisance sonore.

Environ 550'000 personnes vivent au bord d'une route dont le niveau sonore dépasse les 60 décibels, soit le volume d'une discussion. «L'exposition prolongée à un tel niveau sonore entraîne des modifications hormonales chez l'homme. Elles peuvent être à l'origine d'une trop haute pression ou de maladies cardio-vasculaires», indique Peter Kälin, président des médecins pour la protection de l'environnement.

Par ailleurs, les enfants qui grandissent à proximité d'une route bruyante souffrent en partie de problèmes de communication. Ils ont du mal à se socialiser et à apprendre. Les médecins pointent aussi du doigt le train et l'avion. «Malgré ce que l'on croit souvent, le corps ne s'habitue jamais au bruit», souligne Peter Kälin.

Sur le lieu de travail également, près de 200'000 personnes sont exposées à une nuisance sonore dangereuse pour la santé. Les ouvriers de la construction et de l'industrie sont les premières victimes aux côtés des musiciens. Ainsi, 76% des musiciens d'orchestre souffrent de troubles de l'ouïe au moins une fois dans leur vie à cause de leur métier.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×