Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne-Sport pensait avoir fait le plus dur en gagnant 3-0 à Lucerne lors de la 33e journée de Super League. Sauf que Vaduz s'accroche à tout ce qu'il peut pour ne pas chuter en 2e division...

Les Liechtensteinois ont en effet trouvé au fond d'eux la force de battre 1-0 Young Boys au Rheinpark, grâce à une réussite de Mario Bühler à la 72e. Il y a donc toujours cinq points d'écart entre le LS et la lanterne rouge. Un avantage qui demeure intéressant puisqu'il n'en reste plus que neuf en jeu.

Mais, vu le résultat inattendu de Vaduz, quelle aubaine pour les Vaudois d'avoir affronté ce Lucerne totalement démobilisé qui fait peine à voir ! Les Lausannois ne se sont pas privés d'infliger à Markus Babbel et sa clique une cinquième défaite consécutive. Et ils l'ont fait avec panache.

Tout aurait bien sûr été sans doute très différent si Thomas Castella n'avait pas effectué deux arrêts coup sur coup devant Marco Schneuwly et Tomi Juric à la 7e. Plutôt que 1-0, ça a fait 0-1 onze minutes plus tard, grâce à un ballon récupéré par Elton Monteiro puis distillé par Benjamin Kololli à Gabriel Torres.

Puis a commencé le calvaire du portier Jonas Omlin. Sur un coup franc très lointain de Samuele Campo, le gardien s'est complètement troué pour permettre au milieu de terrain du LS de signer sa quatrième réalisation en cinq rencontres (41e). Autre bévue, à la 54e, après un duel gagné face à Torres mais une faute idiote sur le Panaméen dans la foulée: penalty, Kololli, 3-0.

Samedi, Vaduz et Lausanne joueront leur avenir contre les deux hits du printemps. Le premier ira à Lugano et le second recevra un Thoune qui a largement dominé Grasshopper 3-1 sur des réussites de Rapp, Geissmann et Reinmann, inscrites en onze minutes. GC avait pourtant frappé le premier (Andersen)...

ATS