Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Thomas Lüthi poursuit son apprentissage

Thomas Lüthi devra confirmer ses exploits en 2004.

(Keystone)

Thomas Lüthi, 17 ans, a bouclé le championnat du monde de motocyclisme des 125 cm3 à la 15e place finale. Arrachant au passage un podium en Catalogne.

En 2004, le Bernois chevauchera la même Honda que le champion du monde sortant, l’Espagnol Daniel Pedrosa.

«Thomas Lüthi a le potentiel pour devenir champion du monde!» L’assertion ne vient pas de n’importe qui. Son auteur: Jacques Cornu, celui-là même qui avait terminé à la 2e place du classement mondial des 250 cm3 en 1988 et 1989.

«Cela ne sera toutefois pas l’année prochaine, précise le Neuchâtelois. Il devrait néanmoins être en mesure de se faire une place dans le groupe de tête et peut-être gagner un Grand Prix en 2004.»

Point d’orgue au GP de Catalogne

Flash-back sur la saison 2003. Au Grand Prix du Japon, le premier de la saison, le huitième de sa carrière, Thomas Lüthi s’illustre d’entrée de jeu (9e).

Deux mois plus tard, sur le circuit de Barcelone, il monte sur la deuxième marche du podium. Derrière le futur champion du monde des 125 cm3, l’Espagnol Daniel Pedrosa. Et ce, non sans avoir été en tête de la course à un tour de l’arrivée.

Un véritable exploit. Depuis 12 ans, aucun Suisse n’avait été à pareille fête.

Puis, au mois d’août, c’est le retour sur terre. Brutal. A Brno, en République tchèque, «Tom» chute lourdement. Verdict: fracture de la crête iliaque, la base du bassin.

Trois semaines plus tard, au Portugal, il revient pourtant déjà aux affaires. Mais connaît encore les affres de la culbute. Pour la quatrième fois consécutivement.

Au Grand Prix de Malaisie, 14e manche du championnat, le jeune Bernois refait parler de lui. En bien. A Sepang, il termine la course à quelques encablures du trio de tête.

Les vertus du pocket bike

«Thomas a réalisé une saison exceptionnelle avec cinq places dans le Top 10, s’enthousiasme Jacques Cornu. Dommage qu’elle se soit terminée en queue de poisson avec cet abandon sur ennuis mécaniques.» A Valence, son engin a en effet rendu l’âme peu avant le départ.

«Cette fin de championnat n’est pas idéale en prévision du prochain exercice, regrette l’illustre prédécesseur de Lüthi. D’autant plus qu’il devra faire face à des médias exigeants ces prochains mois. Ils attendront de lui qu’il joue maintenant les premiers rôles.»

Le «grand Jacques» n’en demeure pas moins confiant en les capacités de «petit Tom». «Il a une faculté d’apprentissage phénoménale. Les années passées en pocket bike lui sont profitables. Il ne lui manque plus que l’expérience…»

En 2004, Thomas Lüthi bénéficiera d’un atout supplémentaire: il courra sur la même Honda que Daniel Pedrosa.

swissinfo, Raphael Donzel

En bref

- Thomas Lüthi termine le championnat à la 15e place (68 pts).
- L’Espagnol Daniel Pedrosa, champion du monde 2003, le devance de 155 points.
- A cinq reprises, le Bernois a franchi la ligne d’arrivée dans les dix premiers.
- Au Grand Prix de Catalogne, à Barcelone, il a même connu les honneurs du podium (2e).
- A la mi-août, il s’est fracturé la crête iliaque en chutant au GP de la République tchèque.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse