Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'émotion en Suisse n'est pas redescendue jeudi, au lendemain de l'attaque contre "Charlie Hebdo" à Paris. Alors que la France s'immobilisait pendant une minute sur le coup de midi, plus de 400 personnes étaient rassemblées à Genève et 300 à Neuchâtel.

A l'appel de leur association cantonale et de la Société des rédacteurs et du personnel de la "Tribune de Genève", de nombreux journalistes, accompagnés d'élus et de citoyens, ont exprimé leur solidarité envers la rédaction de "Charlie Hebdo".

Une profession en deuil

Une minute de silence a aussi été observée à Genève. "Aujourd'hui c'est toute la profession qui est en deuil. Cela nous touche en tant que professionnels, en tant que citoyens et en tant que démocrates", ont déclaré les représentants des journalistes genevois.

"Cet attentat révoltant nous rappelle, hélas de manière extrêmement brutale, qu'il faut plus que jamais se battre quotidiennement, le crayon ou la plume à la main, pour défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse, qui sont les fondements de la démocratie et de l'Etat de droit", ont relevé les journalistes dans une lettre adressée à la rédaction de "Charlie Hebdo" et lue devant la foule.

Tous les moyens d'expression

Ce rassemblement est le deuxième à Genève après le massacre. Mercredi en début de soirée, plus de 500 personnes s'étaient déjà réunies en silence, comme ce fut le cas dans plusieurs autres villes, Berne et Lausanne notamment.

Jeudi, outre à Genève, une manifestation a rassemblé 200 à 300 personnes à Neuchâtel en début de soirée, selon les images de la RTS sur place, et près de 600 personnes à Zurich, à l'appel de diverses organisations de journalistes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS