Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"La réponse à Yannick Noah et à ses propos, je l'ai apportée, ou plutôt Timea et Belinda l'ont apportée, sur le court !" Martina Hingis savoure sa revanche sur celui qui voulait la "massacrer".

"Hingis contre Noah, cela fait 9-1. Le 5-0 de Sion en 1998 et le 4-1 de Palexpo ce week-end, poursuit-elle. Il n'y a rien d'autre à ajouter sauf que nous avons témoigné ce week-end d'un esprit d'équipe extraordinaire."

Vraiment très heureuse de cette qualification pour les demi-finales, la troisième de sa carrière, Martina Hingis ouvrira cette semaine à Doha un nouveau chapitre de sa carrière. Elle disputera, en effet, le double du tournoi qatari aux côtés de la Taïwanaise Yung-Jan Chan. "Elle est ma nouvelle partenaire", souligne Martina Hingis qui n'a donc pas prolongé l'expérience qu'elle menait depuis l'été dernier avec l'Américaine Coco Vandeweghe.

Venu s'exprimer devant la presse avant Martina Hingis, Yannick Noah s'est montré bon perdant. "Nous avons perdu contre plus fort que nous, lâche le capitaine de l'équipe de France. La clé fut le troisième simple entre Bascsinszky et Mladenovic. J'y ai cru quand Kiki est revenue à 5-5 au troisième set.."

Au-delà de la déception légitime qu'il ressent, Yannick Noah affirme avoir "passé un beau week-end." "Cela a chanté, cela a rigolé, dit-il. J'apprécie aussi le bonheur des autres."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS