Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Luis Videgaray lance ses premières banderilles contre le projet du mur entre le Mexique et les Etats-Unis

KEYSTONE/EPA EFE/SASHENKA GUTIERREZ

(sda-ats)

Le nouveau chef de la diplomatie mexicaine, Luis Videgaray, a jugé mardi qu'il était "hors de question" que son pays paye pour le mur que Donald Trump compte construire à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Il considère que ce procédé est "inadmissible".

Lors des négociations avec les Etats-Unis, "nous n'allons pas transiger" sur les questions de "souveraineté nationale", au nombre desquelles le fameux mur, a-t-il promis sur la chaîne Televisa.

"Les Etats-Unis ont le droit de protéger leurs frontière, mais il est inadmissible, et ce serait là attenter profondément à la dignité de tous les Mexicains, d'exiger que le Mexique paye pour des infrastructures américaines", a-t-il aussi affirmé sur les ondes de Radio Formula.

Ce proche du président Enrique Peña Nieto a été nommé la semaine dernière pour tenter d'établir une relation "constructive" avec la future administration de Donald Trump.

Lundi déjà, M. Videgaray avait affirmé que son pays négocierait avec la nouvelle administration américaine "sans peur, sachant combien le Mexique est important pour les Etats-Unis dans le domaine économique, social et politique".

Malgré ses bonnes paroles, la monnaie mexicaine a atteint mardi son plus bas historique, le peso s'échangeant à 22 unités pour un dollar. Avec cette nouvelle dépréciation de 1,59%, selon la banque mexicaine Citibanamex, la monnaie mexicaine enregistre sa plus forte chute depuis l'élection de Donald Trump le 8 novembre aux Etats-Unis, qui avait fait dévisser le lendemain la monnaie de 7,64%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS