Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'attaque menée en juillet par un homme de 24 ans contre un centre de réservistes à Chattanooga, dans le sud des Etats-Unis, était bien un "acte inspiré par un groupe terroriste étranger", a reconnu mercredi le Pentagone. Cinq militaires avaient été abattus.

Une telle qualification de l'attaque permet au Pentagone d'accorder aux cinq victimes, et à un militaire survivant, la prestigieuse médaille Purple Heart, qui récompense les soldats blessés ou tués au combat.

Le 16 juillet, un Américain naturalisé, né au Koweït, avait attaqué un centre de recrutement militaire à Chattanooga, puis un centre de réservistes de la marine à quelques kilomètres où il avait tué cinq militaires avec son fusil d'assaut.

Appel de l'EI

Le FBI avait établi que le jeune homme avait agi seul, mais n'avait pas tranché sur une éventuelle radicalisation, alors que la famille évoquait de son côté des troubles mentaux.

Le communiqué du Pentagone ne donne aucun détail sur le "groupe terroriste étranger" concerné. Le directeur du FBI James Comey a lui aussi indiqué mercredi que l'attentat avait été "motivé" par la propagande d'une organisation terroriste étrangère, sans plus de précision.

L'Etat islamique a appelé ses partisans à prendre pour cible les militaires américains où qu'ils se trouvent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS