Toute l'actu en bref

Brièvement détenu lundi en Floride après un contrôle routier, Tiger Woods a présenté ses excuses. Il prétend qu'il était sous l'emprise d'une prescription médicamenteuse.

"Je veux que le public sache qu'il n'y a pas d'alcool là-dedans. Ce qui s'est passé est une réaction inattendue à une prescription médicale. Je n'ai pas réalisé que le mélange de médicaments pouvait m'affecter si fortement", déclare l'ancien no 1 mondial dans une déclaration transmise à USA Today.

Agé de 41 ans, l'Américain été arrêté au volant de sa voiture près de sa résidence de Jupiter, en Floride. Contrôlé à 03h00 du matin, il a été relâché près de huit heures plus tard selon les données de la police qui a diffusé une photo le montrant fatigué et mal rasé.

D'après le site d'informations sur les célébrités TMZ.com, citant des sources judiciaires, Tiger Woods a été contrôlé pour "une conduite erratique sur toute la largeur de la route". Le site assure que le golfeur a refusé de souffler dans un éthylotest.

"Je comprends la gravité de ce que j'ai fait et j'assume l'entière responsabilité de mes actes", écrit-il. "Je demande pardon de tout mon coeur à ma famille, mes amis et mes fans. Moi aussi j'espère mieux de moi-même".

Le champion aux 14 titres du Grand Chelem a mis un terme à sa saison en avril, pour cause de nouvelle opération au dos, la quatrième depuis 2014.

ATS

 Toute l'actu en bref