Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Regard d'or du Festival international de films de Fribourg (FIFF) a été décerné samedi au long métrage "Never too late" du réalisateur israélien Ido Fluk. La distinction est dotée de 30'000 francs. Le Prix du public récompense "Asmaa" de l'Egyptien Amr Salama.

Montré en première internationale au FIFF, "Never too late" est le premier long métrage du réalisateur. Il s'agit de la quête personnelle de Hertzel, un jeune homme en perte de repères qui rentre en Israël après plusieurs années passées à l'étranger.

Vivant de petits travaux occasionnels, il traverse le pays du nord au sud dans la vieille voiture de son père. C'est aussi un road-movie qui parle de la société israélienne "d'en bas" et qui utilise comme décor des paysages rarement dévoilés.

Mention spéciale

Le "Talent Tape Award" d'une valeur de 19'000 francs va aux producteurs du film "Historias que so existem quando lembradas", coproduction brésilienne, argentine et française, réalisée par la brésilienne Julia Murat. Ce film remporte également le Prix Don Quijote de la Fédération Internationale des Ciné-Clubs (FICC), le Prix e-changer (Jury des jeunes) ainsi que le Prix du Jury oecuménique.

Le Prix Spécial du Jury d'une valeur de 10'000 francs est attribué à "The last friday" du Jordanien Yahya Al-Abdallah. Quant au film taïwanais "Honey pupu", il reçoit une mention spéciale du Jury International. Enfin, le Prix de la Fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI) va au cinéaste coréen Huh Jong-ho pour son film "Countdown".

Cette 26e édition du FIFF, la première sous la direction artistique de Thierry Jobin, a enregistré 30'000 entrées (32'000 l'an dernier). La prochaine édition aura lieu du 16 au 23 mars 2013.

ATS