Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

"Toutes en jupes" pour contester les violences faites aux femmes

Paris - L'association de défense des droits des femmes Ni putes ni soumises (NPNS) organisait jeudi en France une opération "toutes en jupes", dans le cadre de la journée contre les violences faites aux femmes. L'action a remporté un grand succès sur le réseau social Facebook, selon NPNS.
Selon la présidente de l'organisation Sihem Habchi, mercredi en fin d'après-midi, près de 97'000 femmes avaient déclaré vouloir porter une jupe jeudi, pour symboliser leur résistance aux violences à leur encontre.
"Mettre une jupe c'est un acte militant, dans le quotidien, sur le lieu de travail, dans la rue, chez soi, car aujourd'hui tous ces espaces sont des espaces de danger pour les femmes", a-t-elle déclaré à l'AFP.
"On a touché près de 500'000 personnes sur Facebook et il y a 200 personnes par minute qui adhèrent", a-t-elle affirmé. "La jupe est bien un symbole de la résistance", selon elle.
NPNS, qui défend notamment les droits des femmes dans les banlieues difficiles, entend ainsi marquer la journée contre les violences faites aux femmes sur le thème "en jupes et pas soumises".
Vente aux enchèresDans certaines banlieues françaises, il est devenu difficile de porter la jupe pour les jeunes filles, qui subissent des violences et des pressions des hommes. Ceci fait aujourd'hui de ce vêtement une marque de résistance à une régression des droits des femmes, selon cette association.
NPNS organisait aussi jeudi soir, sous le parrainage de la comédienne Isabelle Adjani, une vente aux enchères de jupes de femmes connues du monde du cinéma (Carole Bouquet, Fanny Ardant, Sophie Marceau...), de la télévision, de la littérature (Elisabeth Badinter, Amélie Nothomb) ou de la chanson (Zazie, Charlotte Gainsbourg).
Le produit de la vente servira à louer des appartements-relais pour des femmes victimes de violences conjugales, en attendant qu'elles retrouvent un toit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.