Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dix mille personnes ont signé une pétition contre le tir de deux loups de la meute du Calanda demandé il y a dix jours par les cantons de St-Gall et des Grisons. A l'origine de l'action, le Groupe Loup Suisse va déposer les paraphes ces prochains jours.

La pétition demande que les deux cantons renoncent aux tirs et qu'à la place, on essaie des "mesures d'effarouchement non mortelles", indique le Groupe Loup Suisse jeudi. L'organisation de défense du prédateur estime que les conditions pour le tir des loups ne sont pas remplies.

L'ordonnance sur la chasse spécifie que le tir est justifié si les loups s'approchent régulièrement de zones habitées de leur propre initiative et se montrent peu farouches ou même agressifs envers l'homme. Or, les autorités ont admis qu'il y avait des sources de nourriture en lien avec la chasse du renard qui pouvaient attirer les prédateurs.

Les cantons de St-Gall et des Grisons ont demandé une autorisation de tirer deux loups à l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) il y a dix jours. Ils estiment que la meute du Calanda se comporte de manière toujours plus problématique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS