Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Même s'il fait l'impasse sur Bâle et Paris-Bercy pour ménager son genou, Rafael Nadal ne doit pas trembler: sa place de no 1 mondial n'est pas vraiment en danger.

Malgré son titre dimanche à Shanghaï, Roger Federer accuse toujours un retard fort conséquent sur le gaucher de Manacor: 1960 points. Théoriquement, il peut encore gagner 3000 points s'il s'impose à Bâle, à Paris-Bercy et au Masters de Londres. Seulement, l'homme aux dix-neuf titres du Grand Chelem a, lui aussi, indiqué à Shanghaï que l'enchaînement de ces trois tournois en l'espace de quatre semaines lui apparaissait fort ardu.

Le Bâlois n'oublie pas que cette course à la place de no 1 mondial l'avait poussé à s'aligner cet été à Montréal où il s'était blessé au dos. On le voit mal tenter à nouveau le diable.

Si Roger Federer ne joue pas à Paris-Bercy, Rafael Nadal sera assuré d'être no 1 mondial à la fin de l'année avec une simple victoire lors de l'un de ses trois matches du round robin de Londres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS