Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

2018: immigration et travaux publics, axes de la politique de Trump

Donald Trump a indiqué qu'il prévoyait de passer beaucoup de temps en campagne en 2018 afin de soutenir les candidats de son camp au Congrès.

KEYSTONE/EPA SIPA USA POOL/CHRIS KLEPONIS / POOL

(sda-ats)

Donald Trump entend concentrer son action en 2018, année d'importantes élections de mi mandat en novembre, sur la réforme de l'immigration et les dépenses d'infrastructures. Il remet à plus tard la refonte du système de protection sociale.

Le président étasunien a exposé sa stratégie aux dirigeants républicains du Sénat et de la Chambre des représentants réunis pour deux jours dans la résidence de Camp David.

L'enjeu pour les républicains est d'essayer de conserver la majorité dont ils disposent dans les deux chambres du Congrès alors que leur marge de manoeuvre au Sénat est extrêmement réduite.

"Très impliqué"

S'exprimant devant la presse, Donald Trump a indiqué qu'il prévoyait de passer beaucoup de temps en campagne en 2018 afin de soutenir les candidats de son camp.

"Ils veulent que je sois impliqué, très impliqué", a-t-il dit, parlant des dirigeants républicains. "Nous devons avoir plus de républicains. Aussi je vais travailler pour les (candidats) sortants et pour quiconque pense comme moi".

L'exemple de la sénatoriale partielle perdue dans l'Alabama, Etat réputé très hostile aux démocrates, ainsi que la faible cote de popularité du président laissent craindre de mauvais résultats lors des élections de mi-mandat.

Eviter une fermeture des services publics

De plus l'administration et la majorité républicaine doivent trouver une solution financière pour éviter une fermeture des services publics avant le 19 janvier.

La Maison Blanche a indiqué que sa première priorité était d'investir dans la construction de routes, de ponts et d'autres infrastructures.

Les républicains veulent également un accord sur la question de la politique migratoire, y compris sur la question de la protection de centaines de milliers de jeunes adultes migrants arrivés illégalement sur le sol américain lorsqu'ils étaient enfants.

Donald Trump aimerait un accord bipartisan sur cette question, mais les positions des deux camps semblent inconciliables et les démocrates ne veulent pas financer le mur que le magnat a promis d'ériger à la frontière sud du pays.

Sécurité sociale plus prioritaire

La question de la réforme du système de sécurité sociale, considérée comme une priorité par Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants, n'est plus au coeur des préoccupations de Donald Trump.

L'objectif, a précisé le président américain, est de trouver un accord bipartisan sur cette question et si cela n'est pas possible d'en reprendre l'examen à une date ultérieure.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.