Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mexico - Nouvelles violences au Mexique. Vingt-quatre personnes ont été tuées en deux jours à la manière des trafiquants de drogue dans la région de Sinaloa, fief du puissant cartel du même nom, ont annoncé vendredi les autorités locales.
Treize victimes, dont deux policiers municipaux, étaient déjà tombées sous les balles d'inconnus mercredi soir et dans la journée de jeudi, et onze autres personnes ont été abattues vendredi à Culiacan, la capitale régionale, et dans des localités proches.
Les corps de cinq hommes ont ainsi été retrouvés, tués par balles de fusil d'assaut, pieds et poings liés. Ni les victimes ni les tueurs n'ont été identifiés.
L'Etat de Sinaloa est le fief d'origine du puissant cartel du même nom, dont le chef, Joaquin "El Chapo" (le petit) Guzman, en cavale depuis son évasion d'un pénitencier mexicain en 2001, est classé au nombre des milliardaires en dollars par le magazine américain "Forbes". C'est le trafiquant le plus recherché par Washington, qui offre 5 millions de dollars pour sa capture.
Le cartel de Sinaloa est en butte sur ses terres à la concurrence meurtrière d'autres organisations criminelles pour le contrôle de l'approvisionnement du marché américain de la drogue, premier client mondial de la cocaïne. En outre, un de ses cadres supérieurs, qui assurait le relais avec les producteurs colombiens de cocaïne, a été arrêté jeudi.
Les règlements de comptes entre cartels et leurs affrontements avec les forces de sécurité ont fait environ 23.000 morts au Mexique depuis décembre 2006, date de l'investiture du président Felipe Calderon qui a érigé la lutte contre les trafiquants en priorité nationale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS