Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Petra Fontanive a brûlé la politesse à Lea Sprunger au meeting de Genève, sur un 400 m haies de très haute tenue.

La Zurichoise a signé le 3e chrono européen de l'année, le 10e mondial, en 54''56, record personnel "explosé" de plus d'une demi-seconde.

Lea Sprunger, dans le sillage de l'employée de banque (à 60 %) du TV Unterstrass, a couru en 54''63, trois dixièmes de moins que sa meilleure marque établie l'an dernier au même endroit (54''92). Mais étonnamment, cela n'a pas suffi, face à une Fontanive qui, à 29 ans, arrive enfin à maturité, sans faire de bruit.

"Je ne suis pas pas vexée" (d'avoir été battue), a assuré la Nyonnaise, la première à féliciter sa rivale. L'irruption de Fontanive est de nature à renforcer l'émulation. A première vue, le potentiel de Lea Sprunger, médaillée de bronze l'an dernier aux Européens à Amsterdam, est supérieur, mais il faut désormais s'attendre à (presque) tout avec Fontanive. Celle-ci, par rapport à sa meilleure saison en 2015, a soudain progressé d'une seconde et demie, avec ses courses de Bâle il y a une semaine (55''12) et celle de ce samedi.

Elle s'en explique: "Cette saison, je cours avec beaucoup moins de pression. J'ai atteint mon rêve de participer aux JO de Rio (éliminée en séries, ndlr), mais je suis quand même restée sur ma faim la saison dernière car j'aurais dû aller plus vite au vu de mes performances à l'entraînement. J'ai donc décidé de poursuivre ma carrière pour 2017, mais je suis vieille aujourd'hui", rigole-t-elle. Et de lâcher cette révélation désarmante: "Je dispute vraisemblablement ma dernière saison."

Fontanive a insisté sur le "vraisemblablement", qui laisse penser que si elle parvient toujours à courir aussi libérée que samedi, en particulier aux Mondiaux de Londres en août, elle pourrait être tentée de prolonger l'aventure.

Lea Sprunger était ravie de son chrono mais pas de sa technique: "Le franchissement de ma 9e haie était pourri!", a-t-elle relevé. "Je dois encore m'adapter à ma nouvelle technique."

Kariem Hussein a signé son meilleur temps de la saison sur 400 m haies toujours, en 49''02. Mais le Thurgovien a été battu par le Français Kasse Hann Mamadou, auteur du 3e temps mondial 2017 en 48''40.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS