Navigation

65% des Français ne veulent pas de Sarkozy à la présidentielle

Ce contenu a été publié le 05 juillet 2014 - 01:52
(Keystone-ATS)

Près de deux Français sur trois (65%) ne souhaitent pas que l'ancien président Nicolas Sarkozy se présente à l'élection présidentielle de 2017. Mais ils sont plus nombreux (70%) encore à penser qu'il le fera, selon un sondage BVA pour Itélé et Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Si 94% des sympathisants de gauche ne souhaitent pas que l'ancien président soit candidat pour un nouveau quinquennat, 62% des sympathisants de droite y sont favorables, une proportion qui atteint 78% parmi les sympathisants de l'UMP (opposition), le parti de Nicolas Sarkozy, selon les résultats de cette enquête.

Priés de dire s'ils pensent que Nicolas Sarkozy se présentera à la présidentielle de 2017, 70% des sondés ont répondu "oui", un point de moins qu'en mars, contre 28% "non". 2% ne se sont pas prononcés.

Après l'inculpation

Quant à savoir s'ils pensent qu'"avec les affaires en cours, l'UMP peut tout de même présenter Nicolas Sarkozy" comme candidat à la présidentielle, 57% des Français ont répondu négativement, contre 41% positivement. 2% ne se sont pas prononcés.

Le sondage a été réalisé après la mise en examen mercredi de l'ancien chef de l'Etat, notamment pour corruption et trafic d'influence actifs.

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 1057 personnes recrutées par téléphone et interrogées par Internet les 3 et 4 juillet, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Dans le cas d'un échantillon de 1000 personnes, pour un pourcentage de 20% dans l'enquête, la marge d'erreur est égale à 2,5.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.