Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sion - Selon un sondage, 81% des Valaisans sont satisfaits de l'interdiction de fumer dans les lieux publics introduite il y a une année. Ils fréquentent davantage les restaurants et cafés mais moins les bars et les discothèques.
L'Institut M.I.S. Trend a interrogé 1000 Valaisans, soit un sur 300. Si 83% des Valaisans francophones se montrent satisfaits de l'interdiction, ils sont moins nombreux dans le Haut-Valais (77%). Il faut dire que c'est dans la partie germanophone que sont nés la résistance et le référendum.
Toujours selon le sondage, 53% des fumeurs sont satisfaits de l'exclusion de la cigarette des établissements publics. "C'est un résultat inattendu et positif", s'est réjoui Jean-Bernard Moix, directeur du Centre d'information pour la prévention du tabagisme (CIPRET-Valais) et de Promotion Santé Valais.
L'interdiction de fumer en vigueur depuis le 1er juillet 2009 n'empêche par les Valaisans interrogés de sortir, au contraire: l'enquête montre une hausse de fréquentation des restaurants (+12%) et des cafés (+8%). Les bars et discothèques connaissent en revanche une baisse de respectivement 1% et 6%.
Pour Jean-Bernard Moix, difficile de savoir dans quelle proportion la fréquentation de ces établissements souffre de l'interdiction de fumer, de la crise économique ou de la forte concurrence.
Selon les services valaisans concernés, l'interdiction de fumer est bien observée par les établissements publics. Pour l'heure, on a préféré la prévention à la répression. Aucune amende n'a encore été distribuée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS