Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'air du Mexique fait beaucoup de bien à Stefanie Vögele.

L'Argovienne (WTA 183) s'est offert le scalp de l'Américaine Sloane Stephens, championne en titre de l'US Open, en quart de finale du tournoi d'Acapulco (6-4 5-7 6-2).

Il faut croire que Vögele sait exactement où frapper face à l'actuelle 13e joueuse mondiale, contre laquelle elle a désormais remporté trois de ses quatre duels disputés. La droitière de 27 ans affrontera en demi-finale - la neuvième de sa carrière sur le Circuit mais aucune finale - la Suédoise Rebecca Peterson (WTA 139), qui a nettement dominé 6-2 6-1 la Chinoise Zhang Shuai (WTA 33), tombeuse de la Biennoise Jill Teichmann au tour précédent.

Le match contre Sloane Stephens a été des plus serrés, les deux premiers sets surtout, qui ont vu pas moins de huit breaks. L'indécision a perduré au début de la dernière manche, Vögele prenant l'avantage à 2-0 avant de se faire rejoindre à 2-2. L'Argovienne a ensuite été irrésistible, ravissant le service de l'Américaine pour mener 4-2 et conclure 6-2, à chaque fois sur sa première balle de break.

Jamais Vögele n'a encore croisé la route de Rebecca Peterson, une joueuse de 22 ans, membre de l'équipe de FedCup, au style plutôt agressif mais au palmarès de laquelle ne figure qu'un seul titre en double et dix titres en simple sur le front des ITF. La fille de l'ancien joueur estonien Mart Peterson - qui avait fui l'URSS avec sa famille en 1990 et rejoint la Suède -, d'ailleurs entraînée par son paternel, a pour meilleur classement en carrière une 119e place (mai 2016).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS