Navigation

Accident de car de Sierre: le 2e téléphone du chauffeur examiné

Ce contenu a été publié le 02 avril 2014 - 15:09
(Keystone-ATS)

Le Ministère public valaisan examinera le deuxième téléphone portable du chauffeur du car belge accidenté dans un tunnel autoroutier à Sierre, le 13 mars 2012. Il accepte ainsi une requête présentée par des parents de victimes.

Le chauffeur de car n'avait pas son deuxième téléphone portable avec lui lors de l'accident. L'appareil était à son domicile et il a été remis aux enquêteurs par sa veuve, a indiqué mercredi à l'ats Olivier Elsig, procureur valaisan en charge de l'affaire.

Néanmoins, le ministère public a accepté la demande de certains parents de victimes d'analyser l'appareil. L'examen devrait être terminé dans deux à trois semaines, a précisé Olivier Elsig. Mais l'espoir que des éléments nouveaux et déterminants soient ainsi apportés est très mince.

Plusieurs requêtes

En décembre 2013, le ministère public valaisan avait accepté une requête de familles demandant d'examiner l'ordinateur et un téléphone portables du chauffeur. L'examen n'avait pas donné d'éléments pouvant expliquer les causes de l'accident.

Le 13 mars 2012, le car transportait deux classes des villes flamandes de Lommel et d'Heverlee de retour d'un séjour de sport d'hiver dans le Val d'Anniviers. Le véhicule a percuté une paroi d'un tunnel autoroutier à Sierre, faisant 28 morts, dont 22 enfants.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.