Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le froid et la pluie n'ont pas réussi à doucher l'enthousiasme des Fribourgeois: ils ont réservé jeudi un accueil chaleureux au nouveau conseiller fédéral Alain Berset. Que ce soit à Flamatt, à Belfaux, son village, ou à Fribourg, les applaudissements étaient nourris.

Sur une estrade dressée devant l'Université, Alain Berset a livré un message d'un optimisme réfléchi. "Je sais que ce sera difficile, qu'il faudra beaucoup de temps et d'énergie", a-t-il dit en parlant des lourdes responsabilités qui l'attendent.

Le nouvel élu se réjouit manifestement de la tâche qui l'attend et en mesure l'amplitude. "C'est un département qui est au coeur du contrat social". Il est pleinement conscient des grandes attentes.

Eloges

"Rarement, on a entendu autant d'éloges sur une candidat au Conseil fédéral", lui a dit le président du conseil d'Etat fribourgeois Georges Godel en lui demandant de ne pas oublier que "la perfection est un chemin, non une fin".

De nombreuses personnalités fribourgeoises et fédérales étaient visibles, telle par exemple l'ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss. Sans oublier le nouvel évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, Mgr Charles Morerod.

Les festivités ont commencé en tout début d'après-midi avec l'arrivée à Flamatt, qui marque l'entrée dans le canton. Elles se sont poursuivies par une longue halte à Belfaux, où M. Berset habite depuis sa naissance, dans une atmosphère empreinte de chaleur et d'émotion.

Eveline Widmer-Schlumpf fêtée

Autorités et population ont accueilli chaleureusement Eveline Widmer-Schlumpf et ses invités. Une première dans le canton depuis 27 ans et l'accession du père de l'élue, Leon Schlumpf, aux plus hautes fonctions.

Agé aujourd'hui de 86 ans, l'ancien conseiller fédéral était présent parmi les invités. Il avait dirigé le Département de l'énergie et des transports de 1979 à 1987.

ATS