Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des activistes ont protesté samedi contre les transports de marchandises toxiques sur le col du Simplon.

KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

Les marchandises dangereuses ne devraient plus être acheminées par le col du Simplon. L'initiative des Alpes a mené une action de protestation samedi pour dénoncer les conséquences néfastes de ces transports routiers pour l'environnement et la population.

Les activistes de l'association ont peint "Stop toxique!" dans la neige au sommet du col avec des colorants alimentaires biodégradables, indique l'initiative des Alpes dans un communiqué.

Depuis l'année 2000, les transports de marchandises dangereuses ont fortement augmenté: de quelques centaines, ils dépassent aujourd'hui les 10'000. Ce trafic est notamment dû aux industries chimiques du Valais et de la région lémanique. Un accident d'un camion chargé d'acétone en 2015 a montré les risques pour la population.

Transport par le rail

L'association contre le trafic de transit dans les régions alpines demande que le transport de substances toxiques par la route du Simplon soit interdit. Il s'agit du seul col en Suisse par lequel le fret de ces marchandises est autorisé. "Les marchandises dangereuses doivent prendre le rail", argue Brigitte Wolf, du comité de l'initiative des Alpes, citée dans le communiqué.

Un tel transfert serait simple à organiser. Des installations de chargement à Viège et Monthey (VS) ainsi que sur le côté italien sont disponibles, selon un rapport du Conseil fédéral. L'organisation, qui critique la passivité de ce dernier, appelle le gouvernement à agir et à réaliser "immédiatement" l'analyse de risques promise suite à un postulat du Conseil national.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS