Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Admir Mehmedi s'apprête à vivre l'une des semaines les plus importantes de sa carrière: le défi contre l'Argentine et les trois coups dans le Championnat d'Ukraine avec Dynamo Kiev dimanche.
Transféré cet hiver pour 5,5 millions de francs, Admir Mehmedi est lié avec le Dynamo Kiev jusqu'en 2016. L'ancien attaquant du FCZ avait reçu des offres de la Bundesliga avant d'arrêter son choix pour le Dynamo. "J'ai senti que les gens de Kiev me voulaient vraiment, lâche-t-il. Qu'ils comptaient sur moi. Qu'ils ne voulaient pas me recruter pour ajouter seulement un nom à leur effectif".
Admir Mehmedi a gagné sa place de titulaire lors d'une préparation menée en Espagne et en Israël. "Je n'ai passé qu'une semaine à Kiev depuis mon transfert, précise-t-il. Nous sommes allés chercher le soleil". L'entraîneur Yuri Semin mise clairement sur un duo d'attaque formé de Mehmedi et de l'ex-Xamaxien Ideye Brown, recruté l'été dernier à Sochaux pour 12 millions de francs. Toujours présent à 35 ans passés, Andrei Shevchenko n'est plus qu'un "joker". "Il veut encore aller jusqu'à l'Euro chez lui en Ukraine avant de mettre un terme à sa carrière", précise Mehmedi.
Admir Mehmedi découvre depuis un mois et demi un nouvel univers dans lequel il se sent bien. "La pression est beaucoup plus grande qu'à Zurich, précise-t-il. Au Dynamo, vous vous devez de terminer premier ou deuxième. L'effectif compte 20 internationaux A. Au FCZ, il n'y avait plus que Rodriguez et moi qui jouaient en A..."
La communication interne est, bien sûr, un réel problème dans un affectif qui comprend près d'une vingtaine de joueurs étrangers. "L'entraîneur est un Russe qui ne parle que le russe, souligne-t-il. Mais je me fait traduire par le préparateur physique qui est un Italien et par l'ancien joueur de Tottenahm Sergiy Rebrov".
Admir Mehmedi voit cette expérience à Kiev comme une étape qui doit l'amener beaucoup plus haut. "Mon rêve n'est pas de jouer contre Messi, mais de jouer avec lui", avoue-t-il avec toute la candeur de ses 20 ans.

ATS