Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La famille du petit Luca, tétraplégique après une agression subie à Veysonnaz (VS) en 2002, demande le dessaisissement du procureur valaisan Nicolas Dubuis. L'idée est d'obtenir l'ouverture d'une enquête officielle en Italie afin de faire la lumière sur cet événement.

"Notre but est de repartir de zéro pour monter un dossier et obtenir l'ouverture officielle d'une enquête en Italie, puisque cette affaire concerne un ressortissant italien", a indiqué à l'avocat italien Nino Marazzita aux quotidiens "24 heures" et "Tribune de Genève" ainsi qu'à plusieurs médias romands.

La nouvelle équipe "doit remonter à la source regrouper les témoignages de l'enfant et de son frère, examiner les dessins des deux enfants qui ont été pratiquement laissés de côté par les autorités helvétiques", poursuit-il.

Dessin contradictoire

En octobre dernier, la famille avait obtenu du Tribunal fédéral qu'un nouveau psychologue soit désigné pour interpréter un dessin du petit frère de Luca. En avril 2005, l'enfant avait réalisé un dessin dans son école en Italie.

Il montrait Luca en train de se faire battre par d'autres garçons et contredit la version des autorités valaisannes, qui ont classé l'affaire et imputé l'agression au chien de la famille. "L'enquête suisse a été faite contre Luca et sa famille. On a essayé d'éviter un scandale en couvrant le coupable", accuse M. Marazzita.

ATS