Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Affaire Tinner: un rapport d'expert accuse la Suisse et la CIA

Berne - A la veille de la publication des conclusions du juge d'instruction fédéral sur l'affaire Tinner de contrebande de matériel nucléaire, un rapport d'experts critique sévèrement le rôle de la Suisse, des Etats-Unis et de la CIA. Il prône une meilleure collaboration entre l'administration Obama et la justice helvétique.
L'Institute for Science and International Security (ISIS), laboratoire d'idées ("think tank") basé à Washington, recommande une enquête indépendante sur les agissements des services secrets américains et de l'administration Bush sur l'affaire Tinner, selon un rapport publié mardi sur son site internet.
L'affaire Tinner porte le nom des deux frères suisses Urs et Marco Tinner, ainsi que de leur père Friedrich, soupçonnés d'avoir été en contact avec le "père" de la bombe nucléaire pakistanaise, Abdul Qadeer Khan, entre 2001 et 2003. Tous trois sont accusés de contrebande de matériel nucléaire.
Il leur est reproché pour l'essentiel d'avoir violé les lois sur le matériel de guerre et sur le contrôle des marchandises. Ils sont également soupçonnés de blanchiment d'argent en livrant à la Libye des éléments destinés à la fabrication de centrifugeuses à gaz afin d'obtenir de l'uranium enrichi.
Interférences et pressionLe rapport de l'ISIS - spécialisé notamment dans les questions de prolifération nucléaire - critique les Etats-Unis et la CIA d'avoir voulu "empêcher une procédure pénale" contre les Tinner "pour éviter de découvrir des preuves d'activités illégales de la CIA en Suisse". Le document évoque explicitement des "interférences" américaines dans le système judiciaire suisse.
De hauts responsables américains de l'époque, dont le secrétaire à la Défense Robert Gates - toujours en poste - et la cheffe de la diplomatie Condoleezza Rice, auraient fait pression sur le Conseil fédéral pour ne pas inculper les Tinner, d'après l'ISIS, institut indépendant dirigé par David Albright, un ancien inspecteur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.