Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux garçons de 10 ans ont été interpellés à Kandahar, en Afghanistan, alors qu'ils concevaient un attentat. Ils avaient déjà été arrêtés une première fois pour préparation d'un attentat suicide, avant d'être graciés par le président Karzaï.

Les enfants, "kamikazes en devenir, ont été arrêtés en compagnie de trois autres militants la semaine passée, alors qu'ils préparaient une attaque contre des forces afghanes ou internationales dans la ville de Kandahar", a expliqué un porte-parole de la province de Kandahar. Deux vestes pleines d'explosifs ont été retrouvées lors de leur interpellation.

Les deux garçons avaient précédemment été arrêtés l'un en Paktya (sud-est), l'autre à Kandahar, alors qu'ils s'apprêtaient à faire sauter la veste pleine d'explosifs qu'ils portaient. Le président Hamid Karzaï les a graciés en août, comme 18 autres enfants.

Entraînés au Pakistan

Originaires l'un de la province de Paktya et l'autre du Balouchistan (ouest du Pakistan), soit des deux côtés d'une frontière où les talibans sont basés, les deux enfants sont allés au Pakistan après avoir été graciés. Ils ont été entraînés à mener un attaque suicide.

Selon l'ONU, quelque 15% des plus de 3000 tués en 2011 en Afghanistan l'ont été lors d'attentats suicide, imputables aux talibans. Le nombre de ces attaques n'a pas augmenté, mais elles ont fait 80% de victimes supplémentaires par rapport à 2010.

ATS