Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un bombardement de l'OTAN a tué huit personnes d'une même famille, dont six enfants, dans leur demeure de Paktia, une province instable de l'est de l'Afghanistan, selon des responsables afghans. L'Isaf, la force armée de l'OTAN, a indiqué avoir entendu parler de l'événement et enquête sur le sujet.

Samedi soir, "un homme, sa femme et six de leurs enfants sont morts. C'était un bombardement conduit par l'OTAN", a affirmé dimanche Rohullah Samoon, le porte-parole du gouvernement de Paktia. L'attaque a été confirmée par une source sécuritaire de haut niveau à Kaboul.

Les opérations nocturnes de la coalition contre les domiciles afghans sont depuis longtemps un sujet de friction entre le chef de l'Etat afghan et ses alliés de l'OTAN, qui portent à bout de bras son fragile gouvernement face à l'insurrection talibane depuis dix ans.

Début mai, le président afghan Hamid Karzaï a convoqué le commandant de l'Isaf, le général américain John Allen, et l'ambassadeur des Etats-Unis à Kaboul, Ryan Crocker, pour une "réunion d'urgence" au palais présidentiel après que des dizaines de civils eurent, selon lui, été tuées dans plusieurs bombardements de l'OTAN.

Accord ratifié

M. Karzaï avait à cette occasion menacé Washington de geler l'accord de partenariat stratégique à long terme signé par les deux pays si l'Isaf ne faisait pas plus d'efforts pour éviter de tuer des civils lors de ses opérations. Cet accord a été ratifié samedi par le parlement afghan.

Par ailleurs, quatre soldats de l'Isaf ont été tués dans des explosions dans le sud du pays, où la rébellion est très active, a fait savoir l'Isaf dimanche dans un communiqué. Les soldats ont été tués "dans des attentats distincts à l'engin explosif artisanal" samedi. L'Isaf, comme à son habitude, n'a pas confirmé les conditions de l'attaque ni la nationalité des soldats.

Ces attaques portent à 169 le nombre de soldats de l'OTAN tués en Afghanistan cette année et à 3016 depuis 2001, selon un décompte de l'AFP effectué à partir du site icasualties.org.

ATS