Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Herat - Au moins vingt-cinq personnes ont été tuées et plus de 20 blessées mercredi matin lorsqu'une bombe artisanale, l'arme de prédilection des insurgés, a explosé au passage d'un bus bondé dans le sud-ouest de l'Afghanistan. Les talibans ont démenti toute implication.
La déflagration a eu lieu sur une route du district de Delaram, dans la province de Nimroz. Des femmes et des enfants figurent parmi les victimes, selon le ministère afghan de l'Intérieur. "La bombe a été placée par les ennemis" qui visaient "un convoi des troupes internationales (de l'OTAN) qui devait passer par là", poursuit le communiqué.
Talibans ou bavure ?
Dans un appel téléphonique à l'AFP, un porte-parole régulier des talibans, Zabihullah Mujahed, a démenti toute implication des insurgés talibans.
"Nous ne sommes pas responsables. Il s'agit de l'oeuvre de l'OTAN. Ils ont fait ça pour détourner l'attention de l'incident de Sangin", a affirmé le porte-parole en référence à la mort de 52 civils tués, selon la présidence afghane, par une roquette des forces internationales vendredi. L'OTAN dément toute bavure.
Les civils sont les premières victimes du conflit en Afghanistan. Ils sont frappés le plus souvent par des attaques suicide ou des bombes artisanales posées par les rebelles sur les routes.
Ces bombes sont de loin la première cause de décès au sein des quelque 150'000 soldats des forces internationales déployées dans le pays, dont les pertes en hommes n'ont jamais été aussi élevées depuis le début de l'intervention internationale à la fin 2001.
Située au sud d'Herat, la grande cité de l'ouest du pays, et frontalière de l'Iran, Nimroz est une province désertique réputée infiltrée par la rébellion, même si elle n'est pas l'un de ses principaux bastions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS