Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Air France-KLM a accusé l'an passé une perte nette de 809 millions d'euros (975,2 millions de francs) et une perte d'exploitation de 353 millions. En cause: une conjoncture difficile et une augmentation de 904 millions de sa facture carburant.

Le groupe franco-néerlandais, dont le chiffre d'affaires a progressé de 4,5% à 24,36 milliards d'euros, s'est fixé pour objectif de stabiliser en 2012 sa dette nette à 6,5 milliards d'euros, précise-t-il dans un communiqué publié jeudi.

La facture carburant, deuxième poste de dépenses l'an dernier, s'élevait à fin 2011 à 6,438 milliards, soit une hausse de 16,3% sur un an. Cette addition s'annonce encore plus salée en 2012: le groupe table déjà sur une nouvelle augmentation de 1,1 milliard cette année.

Pour contrer ce contexte difficile, Air France-KLM a initié un plan triennal, baptisé Transform 2015 qui vise à réduire l'endettement de deux milliards à fin 2014, améliorer la productivité du groupe et le retour à l'équilibre de l'activité moyen-courrier à fin 2014.

ATS