Navigation

Alain Juppé n'est plus membre des Républicains

Alain Juppé avait annoncé en janvier 2018 qu'il ne paierait pas en 2018 sa cotisation au parti (archives). KEYSTONE/EPA/LAYNA sda-ats
Ce contenu a été publié le 04 janvier 2019 - 09:36
(Keystone-ATS)

L'ancien Premier ministre français Alain Juppé n'est plus membre du parti Les Républicains (LR). Le maire de Bordeaux avait pris ses distances avec la formation de droite et ne payait plus ses cotisations.

"C'est un fait", a déclaré vendredi sur franceinfo le porte-parole de LR, Gilles Platret, interrogé sur des informations de presse évoquant ce départ. Mais "on ne va pas se raconter d'histoires. Il y a belle lurette qu'Alain Juppé n'est plus, dans les faits, membre des Républicains: il n'est jamais venu en réunion de bureau depuis un an, il ne paie plus ses cotisations", a-t-il ajouté.

Alain Juppé, co-fondateur de l'UMP en 2002 et candidat malheureux à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017, avait annoncé en janvier 2018 qu'il ne paierait pas en 2018 sa cotisation au parti, toujours plus ancré à droite depuis que Laurent Wauquiez le préside.

Ces derniers mois, il a régulièrement dit son soutien aux idées européennes d'Emmanuel Macron qui vont selon lui "dans la bonne direction".

"On va survivre"

Son départ de LR est "une déception", a déclaré M. Platret. Alain Juppé est "une grande figure qui aura rendu d'éminents services à la France, qui appartenait à notre famille politique d'une manière historique".

"Mais ça n'est pas de la tristesse", a-t-il souligné. "On va arriver à survivre. Il décide de prendre du champ, on en est triste mais la vie continue, et on va continuer à avancer, sans Alain Juppé, et avec tous ceux qui veulent continuer à se battre notamment contre ce gouvernement", a conclu M. Platret.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.