Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Fédération allemande a annoncé vendredi faire l'objet d'un redressement fiscal de 19,1 millions d'euros.

Ce redressement est lié à l'affaire des soupçons d'achat de voix pour l'obtention du Mondial 2006. La DFB va faire appel de cette décision du fisc allemand.

Selon le fisc, la DFB aurait tenté de faire passer en "frais de fonctionnement" une somme de 10 millions de francs, qui a en réalité servi à rembourser le défunt homme d'affaire Robert Louis-Dreyfus, ancien patron d'Adidas.

"RLD", selon des révélations de presse de 2015, aurait prêté cette somme au début des années 2000 pour alimenter un fonds secret - à la demande de l'icône du football allemand Franz Beckenbauer - utilisé pour acheter des voix lors du vote pour l'attribution de la Coupe du monde, remporté de justesse par l'Allemagne contre l'Afrique du Sud (12 voix contre 11).

"La DFB va contester ce redressement, sur les conseils de ses avocats et conseillers fiscaux", a dit vendredi la Fédération, qui avait déclaré cette somme comme des frais pour financer un gala, qui n'a jamais eu lieu.

En 2016, un cabinet d'avocats engagé par la DFB elle-même avait alimenté les soupçons dans un rapport qui concluait: "Nous n'avons pas trouvé de preuve d'achat de votes mais nous ne pouvons l'exclure (...) Nous avons pu constater un possible changement du comportement dans le vote" des délégués de la FIFA ayant attribué en 2000 la Coupe du Monde à l'Allemagne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS