Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Alpiq poursuit son programme de désinvestissements. Le groupe énergétique vend pour 240 millions d'euros (288,4 millions de francs) les entreprises du secteur technique d'alimentation en énergie de sa filiale allemande AAT. Le repreneur est le français Vinci Energies.

La deuxième activité d'AAT, celle de la technique de l'énergie et des installations, restera sous le contrôle d'Alpiq, a indiqué ce dernier vendredi. La cession du secteur technique d'alimentation en énergie fait partie des mesures de restructuration annoncées en 2011 pour redresser les comptes du groupe désormais établi à Lausanne.

La semaine dernière, Alpiq avait signalé négocier la vente de cette entité d'Alpiq Anlagetechnik (AAT), société basée à Heidelberg (Bade-Wurtemberg). Le secteur cédé a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 512 millions d'euros, pour un résultat d'exploitation (niveau EBITDA) de 37 millions avant éléments spéciaux.

La transaction devrait être finalisée dans le courant du troisième trimestre de cette année. Pour cela, Alpiq attend le feu vert de l'autorité de concurrence compétente, précise le communiqué.

ATS