Toute l'actu en bref

Apple voit ses parts de marché s'effriter en Chine face aux concurrents locaux. Parmi eux figurent le géant Huawei, mais aussi les nouveaux venus Vivo et Oppo, ainsi que le pionnier des objets connectés Xiaomi, tous passés devant le père de l'Iphone en termes de ventes de smartphones (image symb.).

KEYSTONE/AP/NG HAN GUAN

(sda-ats)

Apple prévoit d'investir 3,5 milliards de yuans (506 millions de francs) dans quatre centres de recherche que le géant américain ouvrira cette année en Chine. Ce choix intervient au moment où ses ventes de téléphones peinent face à la concurrence locale.

La marque à la pomme a annoncé sur son site internet en chinois l'ouverture de deux centres de recherche et développement dans l'est du pays, à Shanghai et à Suzhou, ville proche de la capitale économique chinoise.

Apple avait déjà annoncé l'an dernier l'ouverture pour 2017 de deux autres centres, à Pékin et à Shenzhen (sud), aux portes de Hong Kong. L'investissement total sur ces quatre centres atteindra au moins 3,5 milliards de yuans, a précisé le groupe dans un communiqué diffusé vendredi.

Apple, qui compte plus de 12'000 employés dans la région chinoise (Chine continentale, Macao, Hong Kong et Taïwan), n'a pas précisé combien de salariés il comptait recruter pour ces centres de recherche. La région représente le deuxième marché du fabricant américain après les Etats-Unis.

Repli

Mais l'inventeur de l'Iphone voit ses parts de marché s'effriter en Chine face aux concurrents locaux. Parmi eux figurent le géant Huawei, mais aussi les nouveaux venus Vivo et Oppo, ainsi que le pionnier des objets connectés Xiaomi, tous passés devant Apple en termes de ventes de smartphones.

Le géant californien, qui a présenté fin janvier ses résultats financiers, a fait état d'un repli de 12% de son chiffre d'affaires dans la région chinoise au premier trimestre de son exercice 2017 décalé (dernier trimestre civil 2016).

ATS

 Toute l'actu en bref