Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - La commission de discipline de la SFL a rejeté les protêts et oppositions de Lausanne, Thoune, Bâle et Lucerne clubs contre la validité des résultats des matches d'ASL disputés face à Sion.
Sion conserve ainsi tous ses points.
Les quatre formations citées - plus GC dont le protêt à été jugé irrecevable - avaient contesté la participation des recrues estivales du FC Sion (Stefan Glarner, Billy Ketkeophomphone, Mario Mutsch, Pascal Feindouno, José Gonçalves et Gabri). Le club cher au président Christian Constantin risquait de perdre jusqu'à 16 points si ces équipes avaient obtenu gain de cause.
Cette décision est probablement la conséquence de l'"erreur regrettable" que la SFL a admis la semaine dernière avoir commise. Elle avait en effet qualifié formellement les six joueurs concernés au début du mois d'août, envoyant un formulaire de qualification standard en raison d'une "procédure automatisée".
Quatre clubs n'avaient pas déposé protêt à l'encontre du FC Sion. Servette et Neuchâtel Xamax ne l'avaient pas souhaité, alors qu'il n'y avait pas encore matière à le faire lorsque le FC Zurich - dernier adversaire des Valaisans avant la trêve hivernale - avait affronté les Sédunois lors de la 1re journée. C'est à l'inverse le FC Sion qui a déposé protêt concernant les deux matches joués - un nul et une défaite - face à Young Boys, contre lequel Sion n'avait pas pu aligner ses six recrues.
La Commission de discipline "a remis ses jugements sous la forme d’un dispositif", explique-t-elle dans un communiqué. "Aucun renseignement supplémentaire ne pourra malheureusement être fourni jusqu’à la publication des considérants", précise-t-elle.

ATS