Les athlètes suisses ont élevé le niveau après un début de saison moyen, selon leurs standards, à Athletissima.

Julien Wanders a poursuivi son ascension sur 5000 m alors que Mujinga Kambundji et Lea Sprunger ont réussi leur meilleur chrono de l'année.

Pour plusieurs athlètes, il fallait faire mieux à Lausanne. On a beau rabâcher que la saison est longue, que le fait que les Mondiaux se passent si tard dans l'année (fin septembre), les athlètes helvétiques avaient des chronos de référence à réaliser.

Julien Wanders avait lui une petite revanche à prendre après deux apparitions manquées sur le tartan lausannois. Le fondeur genevois a rempli sa mission et son sourire après la course servait parfaitement son meilleur chrono sur 5000 m. Un record personnel désormais établi en 13''13''84 qui le ravit plus que sa 14e place derrière une floppée de coureurs africains aux références nettement plus relevées que les siennes.

"C'est la course que j'attendais depuis longtemps, ma meilleure course sur piste, a relevé le Genevois de 23 ans. J'ai vu que ça freinait un peu devant alors j'ai relancé même si je savais que j'étais à la limite. J'ai pris tellement de plaisir à le faire. Il me manque encore ce petit boost sur les 800 derniers mètres comme les meilleurs arrivent à le faire. Je vais travailler."

Seulement 7e en 11''27 d'un 100 m supersonique, Mujinga Kambundji avait elle aussi le sourire. Au final, la Bernoise a amélioré de 15 centièmes son meilleur chrono cette saison, mais il lui reste encore à franchir les 11''24 pour assurer sa présence à Doha.

"Je suis satisfaite. Pas super contente parce qu'on peut toujours faire mieux. Mais je n'ai finalement commencé qu'il y a deux semaines, c'est encore long." A noter les 11''29 de Salomé Kora.

Comme la recordwoman suisse du 100 m, Lea Sprunger avait besoin de se rassurer à domicile. Cinquième du 400 m haies en 55''24, la championne d'Europe a réussi les minima pour les JO de Tokyo (55''40). "C'est toujours la panique quand tu rentres dans une saison comme je l'ai fait, mais je savais pourquoi ça se passait mal. J'ai réussi à me calmer, à reprendre mon rythme. J'espère passer sous les 55'' à Monaco."

Petite déception pour Selina Büchel qui voulait faire mieux que 2'00''60 histoire de valider son ticket pour les Mondiaux de Doha.

En fin de programme et comme le veut presque la tradition, le relais féminin du 4x100 m a permis à Salomé Kora, Mujinga Kambundji, Ajla Del Ponte et Sarah Atcho de prendre la 3e place en 42''60. La victoire est revenue aux Pays-Bas (dirigés par Laurent Meuwly) devant la Chine.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.