Navigation

Attaque d'une base de l'ONU au Soudan du Sud: au moins 58 morts

Ce contenu a été publié le 18 avril 2014 - 16:25
(Keystone-ATS)

Au moins 58 personnes ont été tuées et plus d'une centaine blessées jeudi lors de l'attaque d'une base de l'ONU au Soudan du Sud, a annoncé vendredi l'ONU dans un nouveau bilan. Des milliers de civils y avaient trouvé refuge.

Au total, "48 cadavres, dont des enfants, des femmes et des hommes, ont été retrouvés dans la base. Les corps de 10 attaquants ont été trouvés à l'extérieur de la base (...) plus de 100 personnes ont été blessées, certaines très gravement", a annoncé le chef des opérations humanitaires de l'ONU au Soudan du Sud, Toby Lanzer, à l'AFP.

Des civils armés, se présentant comme des manifestants pacifiques voulant remettre une pétition à la mission de l'ONU au Soudan du Sud, ont forcé l'entrée d'un camp dans lequel 5000 personnes étaient réfugiées. Les assaillants ont tiré au lance-roquettes pour ouvrir une brèche dans l'enceinte puis ont ouvert le feu sur des civils à l'intérieur.

Dans un communiqué, l'agence humanitaire de l'ONU (Ocha) a fait part de son indignation. "Les partenaires humanitaires sont révoltés par les tueries délibérées de civils dans des hôpitaux, des églises, des bases de l'ONU et d'autres lieux qui devraient être sacro-saints", souligne le texte.

Plus d'un million de Sud-Soudanais ont fui leurs maisons depuis que des combats ont éclaté en décembre entre les troupes loyales au président Salva Kiir et des soldats fidèles à son ancien vice-président Riek Machar.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.