Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 357 millions d'enfants, soit un sur six dans le monde, vivent dans des zones de conflit, soit une augmentation de 75% depuis le début des années 1990 (archives).

KEYSTONE/EPA/JAWAD JALALI

(sda-ats)

Il n'y a jamais eu autant d'enfants dans le monde qui vivent dans des zones de conflit et qui soient exposés au risque d'être tués ou victimes d'autres formes de violences. L'ONG Save the Children l'annonce dans un rapport rendu public jeudi.

Au moins 357 millions d'enfants, soit un sur six dans le monde, vivent dans des zones de conflit, soit une augmentation de 75% depuis le début des années 1990. La Syrie, l'Afghanistan et la Somalie comptent parmi les pays les plus dangereux pour les mineurs, écrit Save the Children.

"Nous assistons à une augmentation sidérante du nombre d'enfants qui vivent dans des zones touchées par les conflits et qui sont exposés aux formes les plus graves de violences imaginables", conclut Helle Thorning-Schmidt, directrice de l'ONG et ancienne Première ministre danoise.

Selon les chiffres des Nations unies, plus de 73'000 enfants ont été tués ou mutilés dans le cadre de 25 conflits depuis 2005, année où les statistiques ont commencé d'être collectées, lit-on dans le rapport. Depuis 2010, le nombre de cas vérifiés par l'ONU d'enfants tués ou mutilés a grimpé de près de 300%, ajoute Save the Children dans ce rapport.

Pour les organisations humanitaires, le nombre réel d'enfants tués ou mutilés est sans doute nettement plus élevé, étant donné les difficultés pour vérifier les comptes rendus dans les zones de conflit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS