Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ghalanai - Au moins 40 personnes ont été tuées lundi par les bombes de deux kamikazes visant les chefs d'une milice qui combat les talibans dans le nord-ouest du Pakistan. L'attaque a aussitôt été revendiquée aussitôt par les insurgés.
Elle visait les bureaux de l'administration de Ghalanaï, chef lieu du district tribal de Mohmand, où se tenait une réunion entre des fonctionnaires et les chefs d'une milice tribale. "Il y a au moins 40 morts et 60 blessés, dont 25 dans un état grave", a précisé un responsable des autorités locales.
A bicycletteLes kamikazes, qui portaient des uniformes de la police locale, sont arrivés à bicyclette et ont forcé le passage à pied dans le bâtiment de l'administration.
Le district de Mohmand, à environ 175 km au nord-ouest d'Islamabad, est l'une des places fortes du Mouvement des talibans du Pakistan, qui a fait allégeance au réseau d'Oussama ben Laden, et est le principal responsable de plus de 420 attentats - suicide pour la plupart - qui ont fait près de 4000 morts dans tout le pays ces trois dernières années.
DronePar ailleurs, les drones de la CIA tirent quasi-quotidiennement, dans ces zones pakistanaises frontalières, des salves de missiles visant les cadres d'Al-Qaïda comme les talibans afghans et pakistanais, mais tuant aussi de nombreux civils.
Au moins cinq rebelles ont encore été tués lundi par des missiles tirés par un drone sur un véhicule et une maison, ont annoncé des responsables de la sécurité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS