Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le canton du Valais a annulé les autorisations de tir de deux loups délivrées en août. Avec la désalpe des troupeaux, ces autorisations sont devenues caduques, a annoncé la Chancellerie d'Etat mardi.

Le canton avait donné son feu vert au tir d'un loup sur les alpages du Vallon de Réchy, du Val d'Anniviers ainsi que d'un autre animal dans la région d'Augstbord, dans la vallée de Tourtemagne.

Les deux autorisations étaient valables durant 60 jours et tant qu'il y avait des moutons sur les alpages. Les permis spéciaux de tir délivrés à certains chasseurs dans ces régions durant la chasse haute ne sont plus valables non plus.

Au cas où de nouveaux dommages au bétail devraient être constatés sur les pâturages d'automne des régions concernées, une nouvelle évaluation de la situation sera établie, précise la Chancellerie d'Etat.

Selon les dispositions fédérales, un loup isolé peut être tiré lorsqu’il a tué dans son territoire au moins 15 moutons, pour autant qu’il y ait déjà eu des dégâts l’année précédente. Ces conditions étaient réunies dans les régions concernées, sauf aux yeux de Pro Natura et du WWF, qui avaient fait recours contre l'autorisation de tir dans la vallée de Tourtemagne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS