Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rien ne va plus entre l'UDC et le PLR. Christoph Blocher ayant accusé Philipp Müller d'être vendu contre le Gripen, le président du PLR a convoqué vendredi la presse pour dénoncer une "diffamation inacceptable". Il ne compte toutefois pas porter plainte.

Sur son canal "Teleblocher", le vice-président de l'UDC attaque violemment M. Müller à propos d'une interview publiée samedi dernier par la "NZZ". Le libéral-radical y exprimait des réserves sur le Gripen et laissait entendre qu'on pourrait se tourner vers un autre avion.

Question de compétences

Se demandant si un maçon de formation est compétent sur le sujet, le tribun zurichois le soupçonne d'être commandité par l'agence de communication Farner qui avait un mandat pour le Rafale, avion écarté par le Conseil fédéral au profit du Gripen.

Les accusations sont développées selon le schéma typique de "Teleblocher", a analysé la cheffe du groupe parlementaire PLR Gabi Huber, venue soutenir son président. M. Müller est disqualifié en raison de sa profession, M. Blocher concède qu'on ne peut rien prouver avant d'y aller du pire sous-entendu possible pour un politicien: celui d'être vendu.

Attaques à venir

"Cette attaque sous la ceinture m'a beaucoup surpris et blessé", s'est indigné M. Müller. "Je pourrais entreprendre des démarches juridiques, mais je trouve ça vraiment trop stupide." L'Argovien dit être venu devant la presse en raison des nombreuses réactions reçues et en prévision de suites à cette attaque.

Les accusations sont entièrement sans fondements, a-t-il assuré. Les positions que j'ai défendues dans la "NZZ" sont celles des membres de notre parti dans les commissions de sécurité des Chambres. Elément piquant selon le libéral-radical, M. Blocher émet lui aussi des doutes sur le Gripen dans la "NZZ am Sonntag" le dimanche suivant.

Pour l'Argovien, la ligne rouge a été franchie. Cela va rendre la la collaboration avec les partis bourgeois, et en particulier l'UDC "très, très difficile". L'aspect émotionnel et humain joue un grand rôle même s'il ne faut pas s'attendre à des votes de protestation du groupe parlementaire, a-t-il averti.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS